Culture générale 12 > 15
Brevet des Collèges 2014

Brevet des Collèges 2014

Disponible sur Android - iPhone - iPad

Au mois de juin prochain, tous les élèves de 3e seront soumis à l’épreuve du brevet des collèges qui marquera la fin du premier cycle des études secondaires et qui leur permettra d’obtenir leur premier diplôme : le DNB (Diplôme National du Brevet). Si les épreuves de l’examen portent seulement sur le français, les mathématiques, l’histoire géographie et l’éducation civique, rentrent également dans la notation par le biais du contrôle continu d’autres matières qui peuvent varier en fonction des séries et des options. DigiSchool, dont nous avons déjà eu l’occasion de parler au travers de leur série de cahiers de vacances, se propose d’aider les étudiants dans leur révision avec cette application qui leur est destinée.

Des cours et des quiz

En plus des 4 matières soumises aux épreuves du brevet des collèges, digiScool a pris le soin d’ajouter les Sciences et Vie de la Terre (SVT) et les Sciences Physiques. L’écran d’accueil présente ces 6 matières accompagnées chacune d’une barre de progression permettant de se situer dans l’avancement des révisions. Chacune est ensuite divisée en 5 activités : la consultation des fiches de révision, une série de quiz, la consultation des annales, une liste des sujets qui seront probablement traités lors des examens de cette année et enfin une épreuve de brevet blanc.

Les fiches de révision sont des résumés de cours qui permettent d’accéder à l’essentiel des connaissances normalement acquises tout au long de l’année scolaire. Leur nombre varie entre 9 et 22 selon les matières. Leur forme est assez simpliste avec du texte riche agrémenté d’illustrations sans aucune forme d’interactivité. Une série de boutons situés en bas de l’écran permet de naviguer d’une fiche à l’autre, et d’accéder au quiz correspondant à la leçon en cours.

Les quiz prennent la forme de questionnaires à choix multiples composés d’une question suivie de 4 propositions. Le participant a droit à deux tentatives pour trouver la bonne réponse, sachant qu’il ne remportera qu’un seul point s’il a recourt à cette facilité au lieu de deux. C’est à la fin des dix questions que le quiz se termine avec une note sur 20 qui permet de s’autoévaluer.

Le brevet blanc proposé dans chaque matière est en réalité composé d’une sélection aléatoire de questions en provenance des quiz. La seule différence porte sur le nombre de questions posées qui double pour passer à 20. Une page permet ensuite d’obtenir une estimation de la note au brevet qui aurait été obtenue en prenant en compte les coefficients actuels.

Pour se confronter à des sujets réels, des exemples tirés des trois dernières années peuvent être consultés dans la section « Annales ». Il s’agit d’images résultant de la numérisation desdits sujets agrégés au sein de fichiers PDF qui ne bénéficient d’aucune forme d’interactivité. Il est possible lors de leur consultation de les exporter dans une autre application ou de les imprimer.

Une estimation de la probabilité d’apparition de certains sujets dans l’examen de cette année est également proposée pour chaque matière concernée. On y retrouve la liste des sujets regroupés dans trois onglets indiquant la probabilité : forte, moyenne ou faible. Bien que cette section existe pour les matières qui ne font pas partie des examens, celle-ci ne comporte aucun sujet.

Les outils complémentaires

En plus de cette partie centrée sur les révisions, digiSchool met à disposition des étudiants un outil de pronostics qui s’avère être une feuille de calcul permettant d’estimer la note obtenue au brevet en remplissant les champs avec les notes estimées ou réelles par matière. Les coefficients sont prérenseignés pour les matières communes, deux options pouvant être ajoutées pour lesquelles il faudra renseigner le cas échéant leur coefficient manuellement. Il est dommage que les coefficients ne puissent pas être personnalisés sur les autres matières, car ceux indiqués correspondent à la série collège et ne peuvent s’appliquer à la série technologique ou professionnelle. Une autre page entièrement dédiée aux statistiques personnelles de l’étudiant est également disponible. Celle-ci permettra de consulter la progression dans les révisions, mais également le résultat global du brevet blanc et les points et trophées obtenus. Nous reviendrons sur ces deux notions en détail plus loin dans cet article.

 

Réalisation

L’ergonomie globale de l’application est plutôt bonne avec une interface très intuitive et réactive. Les contenus proposés sont de bonne qualité pour les fiches de révision. En revanche, il est vraiment dommage que l’énoncé des questions des quiz et par extension des brevets blancs se limitent à une courte ligne de texte. Il aurait été tellement plus pertinent de trouver des graphiques ou des textes plus complets pour se rapprocher de l’épreuve réelle !

Nous avons pu constater quelques bugs au cours de notre test, avec pour commencer une progression qui n’atteint jamais les 100 % même si toutes les fiches de révision ont été consultées en histoire géographie et en éducation civique. De plus, et ceci est un défaut autrement plus gênant, les caractères accentués ne sont pas pris en charge correctement dans l’application et se trouvent remplacés par des caractères fantaisistes, comme vous pourrez le constater dans les copies d’écran suivantes :

Intérêt et durée de vie

Seuls quelques quiz sont disponibles dans la version gratuite de l’application, l’ensemble des 650 questions pouvant être débloqué par le biais d’un achat intégré. On peut s’interroger sur la pertinence du brevet blanc dont la nature même des questions est assez éloignée de celles posées dans l’épreuve finale. Il suffit de consulter les annales pour s’en rendre compte, avec des questions qui nécessitent des analyses de texte et des efforts rédactionnels inexistants dans cette application. Si les quiz sont certainement le moyen le plus simple de vérifier ses connaissances, ils ne sont absolument pas représentatifs des questions posées dans les épreuves réelles. Un étudiant aurait ainsi tort de s’arrêter au résultat obtenu au « brevet blanc » sans s’intéresser aux annales…

Tout est fait pour motiver l’élève à prolonger ses révisions. Chaque consultation d’une fiche de révision permet en effet de cumuler des points qui viennent s’ajouter à ceux gagnés dans les quiz pour tenter de s’approcher le plus possible des 2143 points qui symbolisent la réussite parfaite. Onze trophées peuvent également être obtenus au fur et à mesure que sont remplis certains objectifs. Cela permet d’ajouter une petite touche ludique à cette application globalement très sérieuse dans son fond comme dans sa forme.

Conclusion

Avec son contenu riche et complet, Brevet des Collèges 2014 constitue un support d’aide aux révisions intéressant pour les collégiens préparant le passage de leur Diplôme National du Brevet. Il est vraiment dommage que les questions des quiz et du brevet blanc soient aussi éloignées dans leur forme de celles de l’examen… Il serait absolument nécessaire qu’un effort soit fait par digiSchool sur cet aspect pour permettre l’affichage de questions plus riches et du même coup plus pertinentes. En l’état, il s’agit plus d’un contrôle des connaissances que d’un examen blanc, les questions ne nécessitant presque aucune réflexion pour trouver la bonne réponse, mais plutôt la connaissance par cœur des cours.

Version testée : 3.4 sur iPad avec écran Retina

Tags : Scolaire

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET