Français 6 > 9
Dictée par Nomad Education

Dictée par Nomad Education

Disponible sur iPad - iPhone

Éditeur français d’applications installé depuis maintenant un peu plus de 2 ans et spécialisé dans les applications ludo-éducatives, Nomad Education nous propose pour cette rentrée d’accompagner les enfants du CP au CM1 dans l’apprentissage de l’orthographe des mots avec une série d’applications nommées tout simplement Dictée. Mais ne vous fiez pas aux apparences, il ne s’agit pas que du simple exercice du même nom tel que vous l’avez connu en classe…

Un objectif, six méthodes

Les élèves d’école élémentaire vont apprendre tout au long de leur cursus à maîtriser certains mots de la langue française qui sont considérés comme les plus fréquents. C’est de cette liste de près de 1500 mots que s’est inspirée Nomad Education dans leurs applications Dictée. Notre test porte sur l’édition CE2 qui couvre à elle seule près de la moitié de cette dernière, comme il est possible de le constater en accédant à la liste des mots à maîtriser accessible depuis l’espace parent. C’est également à cet endroit que vous pourrez découvrir en quelques mots le fonctionnement de l’application et que vous pourrez réinitialiser les résultats pour repartir de zéro.

L’écran d’accueil propose également pour les parents comme pour les enfants d’accéder à la liste des mots acquis et de ceux qui requièrent un approfondissement, en fonction des résultats obtenus au cours des différents jeux. À chaque fois qu’il répond correctement à suffisamment de questions, le joueur gagne une image qui viendra compléter sa collection consultable à tout moment depuis la page d’accueil.

L’apprentissage se fait au travers de six types de questions différentes que nous allons passer en revue. À commencer par la dictée à proprement parler qui justifie le titre de l’application. Un mot est annoncé à l’oral que l’enfant peut réécouter à sa guise et qu’il lui faut écrire à l’aide d’un clavier spécial sur lequel sont répertoriés tous les caractères usités dans la langue française. Les lettres du mot à trouver s’inscrivent dans des cases qui donnent à l’enfant un indice sur le nombre de lettres qu’il comporte. Il n’a plus qu’à valider sa réponse pour voir si celle-ci est correcte ou non. En cas d’erreur, il dispose d’une seconde chance pour tenter de se corriger avant de voir la réponse s’afficher à l’écran. Une variante reprend le même principe avec cette fois-ci une image au lieu d’une version orale du mot à trouver.

On trouve également des mots dont les lettres ont été mises dans le désordre et qu’il faut reconstituer en les déplaçant à l’aide de son doigt. Un exercice qui s’avère particulièrement compliqué puisque la plupart du temps aucun indice n’est donné sur le mot à trouver. Or, les copies d’écran ci-dessous le montrent bien, il est possible dans certains cas de construire des mots tout à fait corrects avec les lettres proposées sans que ce soit la bonne réponse… Difficulté renforcée par le fait qu’après les deux tentatives auxquelles le joueur a droit, la bonne réponse ne lui est pas donnée et qu’il lui faudra à nouveau chercher lors de sa prochaine partie.

Parlons maintenant des mots à relier, un exercice qui va permettre par exemple d’associer des mots incomplets dans une colonne avec le complément approprié dans une autre colonne. On trouve également un jeu à l’objectif similaire avec des mots à trous dans lesquels il faudra faire glisser la lettre manquante pour les compléter. Pour terminer, certaines questions se présentent sous la forme d’une liste de mots dans laquelle il faudra sélectionner tous ceux qui présentent la bonne orthographe.

Nomad Education a fait le choix d’offrir à l’enfant la possibilité de partager sur les réseaux sociaux ou par courriel son intérêt pour l’application. Certains parents pourront à juste titre juger que cette possibilité n’est pas forcément appropriée pour leur enfant, mais seront alors frustrés de découvrir qu’il n’est pas possible de désactiver cette fonction. L’application peut en effet facilement être utilisée pour envoyer un mail, un tweet ou un statut qui n’a rien à voir avec le sujet puisque le contenu du texte est éditable avant envoi, et ce même si la tablette a été verrouillée pour justement éviter que l’enfant ne puisse accéder à ces fonctions. Dommage.

Réalisation

On retrouve les mascottes maintenant connues de ceux qui ont déjà été en contact avec une autre application de Nomad Education entre lesquelles il faudra choisir au premier lancement et qu’il est possible de faire alterner à tout moment au cours d’une partie en touchant le personnage. Les graphismes sont extrêmement simples, ce qui n’est pas vraiment dérangeant la plupart du temps, mais qui donne parfois des résultats très moyens sur certaines images à deviner. L’environnement sonore est propice à la concentration avec l’absence de musique et la présence de très peu de bruitages. On peut en revanche reprocher leur volume sonore qui est bien plus important que celui des voix. Avec pour effet de devoir monter le son dans les dictées de mot pour bien entendre et d’être surpris par les bruitages alors très forts. Il aurait été appréciable que ces derniers soient plus discrets et qu’ils puissent être désactivés.

Intérêt et durée de vie

Le nombre de mots à acquérir est impressionnant, donnant ainsi une durée de vie tout aussi importante à l’application. Le système de récompense basé sur l’obtention d’images est un moyen intéressant de motiver l’enfant à jouer. En revanche, les questions nécessitant de remettre dans l’ordre les lettres d’un mot sont trop complexes et en décourageront sans doute certains. Il manque la présence systématique d’un indice dans ces dernières. En dehors de cet aspect, l’alternance des différents types de questions vus précédemment évite la lassitude et favorise l’apprentissage par différents biais, un plus indéniable pour l’intérêt pédagogique de cette série d’applications.

Conclusion

On peut trouver le choix du nom de cette série assez étonnant dans la mesure où la majorité des questions disponibles n’ont justement aucun rapport avec la dictée. Ces applications constituent un support bien pensé pour accompagner les enfants dans l’acquisition du socle de base de vocabulaire. La difficulté trop importante sur les mots à reconstruire à partir de lettres dans le désordre vient ternir ce tableau, ainsi que les fonctions de partage qui devraient pouvoir être contrôlées par les parents. Un aménagement du volume des bruitages par rapport à celui des voix serait également appréciable.

Version testée : 1.2 sur iPad avec écran Retina

Tags : Scolaire

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET