Ecriture 6 > 9
Kidschool : Mes premiers mots-fléchés

Kidschool : Mes premiers mots-fléchés

Disponible sur iPad

Beaucoup de parents aiment s’adonner de manière plus ou mois régulière aux jeux de lettres que l’on trouve dans les journaux ou les magazines. Que ce soit votre cas ou non, vous pourrez aider votre enfant à découvrir les joies des mots-fléchés dans ce jeu qui leur est destiné.

Le principe

Pour se mettre au niveau de l’enfant en cours d’apprentissage de l’écriture, la différence avec les mots-fléchés pour adulte réside dans l’utilisation d’images plutôt que de textes dans les cases donnant les indications du mot à trouver. Pour remplir les trous, deux rangées de pions affichant les lettres de l’alphabet sont disposées en bas de l’écran. Il suffira de faire glisser le pion choisi sur la bonne case pour inscrire la lettre correspondante. En cas d’erreur, le pion disparait simplement.

Quinze grilles différentes, classées par niveau de difficulté, sont proposées au joueur. Trois niveaux d’assistance sont accessibles sur chacune : dans le premier, les lettres sont pré-positionnées dans les cases sous forme grisée et l’enfant n’a plus qu’à reconnaitre les lettres une à une ; le second ne laisse apparaitre que quelques lettres du mot à trouver et masque les autres ; le dernier ne laisse apparaitre que des cases blanches.

    

Comme pour les adultes, les grilles sont regroupées par « force » symbolisée par un nombre d’étoiles. Avec une étoile, il faudra trouver 3 ou 4 mots avec par défaut toutes les lettres pré-renseignées en assistance. Un bon moyen pour habituer l’enfant à l’interface et l’aider à s’approprier le principe des mots-fléchés. Les cinq grilles deux étoiles comportent 6 ou 7 mots et sont par défaut en assistance semi-masquée. Enfin les grilles trois étoiles affichent entre 10 et 12 mots à trouver sans assistance aucune par défaut. Si je précise à chaque fois « par défaut », c’est simplement car il est possible à tout moment de changer le niveau d’assistance quelle que soit la force de la grille.

    

La durée de vie

Chaque grille complétée est visible sur l’écran d’accueil grâce à la couleur du symbole représentant le mode d’assistance : une lettre ‘A’ entière pour l’assistance complète, un ‘A’ à demi estompée pour l’assistance partielle et un ‘A’ complètement estompé pour l’absence d’assistance. Lorsqu’une case est verte, cela signifie que la grille a été réalisée dans le niveau d’assistance correspondant. Le joueur sera ainsi tenté de réaliser toutes les grilles sans assistance de sorte à passer toutes les cases en vert.

Il n’y a pas de contrainte imposée sur la disponibilité des grilles qui sont toutes accessibles dès le premier lancement. Un système de gratification par déblocage de la grille suivante ou du niveau de difficulté supérieur aurait été un plus pour motiver l’enfant. Mais ce qui reste le plus dommage du point de vue de l’intérêt est le faible nombre de grilles disponibles. On vient en effet très rapidement à bout des 15 grilles disponibles. Le prix de l’application est certes en rapport avec sa durée de vie (1,79 € au moment du test), mais il aurait été appréciable de pouvoir en l’augmenter avec, pourquoi pas, la possibilité d’acheter des packs de grilles supplémentaires.

La réalisation

Les graphismes de l’application sont très agréables et créent vraiment un univers enfantin. Les objets à identifier sont facilement reconnaissables. L’ensemble est toutefois très statique et quelques animations auraient été bienvenues, en particulier pour les plus jeunes qui y sont assez sensibles. Un fond sonore sous forme de bruits d’insectes et d’animaux comme on peut les entendre à la campagne dépayse et détend les citadins stressés. Lorsqu’un pion est touché, la lettre écrite sur ce dernier est donnée à l’oral par une voie enregistrée de bonne qualité. Seul le bruitage lors de la dépose du pion devient rapidement insupportable…

La mise à disposition d’un dictionnaire accessible depuis l’écran d’accueil et regroupant tous les mots à trouver dans les grilles est une excellente idée. Il est en revanche dommage que ce dernier ne soit pas accessible depuis les grilles, cela aurait été une alternative à l’assistance qui mâche le travail de réflexion et aurait poussé l’enfant à mémoriser le mot avant de retourner à la grille pour le reconstituer.

Une bonne idée à développer !

En conclusion, on peut dire que l’application de Kidschool présente un bon potentiel. Quelques améliorations simples permettraient de la rendre encore plus pédagogique et surtout d’en allonger la durée de vie, ce qui est certainement sont plus gros inconvénient. On peut toutefois apprécier la qualité du travail réalisé et encourager les développeurs à continuer de l’améliorer !

Version française Version anglaise

Version testée : 1.3 sur iPad

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET