Lecture 3 > 6
La petite sorcière à l’école

La petite sorcière à l’école

Recommandé par PetitsGeeks.fr
Disponible sur Android - iPhone - iPad

Slim Cricket est de retour avec une nouvelle histoire interactive qui n’est en fait que la préquelle de La Sorcière Sans Nom que vous avez peut-être connu dans nos pages. Vous y découvrirez comment, alors qu’elle n’était alors que petite fille, la fameuse sorcière en est arrivée à perdre son nom. Mais c’est bien plus qu’un simple nouveau scénario qui vous est proposé ici puisque les séquences interactives ont également été complètement repensées.

Petit tour à l’école des sorciers

Nous retrouvons donc notre sorcière alors qu’elle est encore à l’école de sorcellerie de Poularde (toute ressemblance avec le nom d’un autre établissement de ce type serait totalement… volontaire !) et s’apprête à passer son examen final. Celui-ci requiert de la part des apprentis sorciers de plonger dans une aventure au cours de laquelle des épreuves leur seront soumises qui les amèneront à vérifier leurs acquis sur des sujets variés comme les mathématiques, l’alphabet, la logique ou la culture générale.

L’histoire peut être consultée en langue anglaise ou en langue française en fonction du choix réalisé sur la page d’accueil. C’est également à cet endroit qu’il sera possible de choisir parmi trois niveaux de difficulté qui influeront directement sur les séquences de jeux. Le lecteur pourra ensuite démarrer l’histoire en choisissant s’il préfère se la faire raconter ou la lire lui-même.

Chaque page est constituée d’une séquence animée dans laquelle il est possible d’interagir avec certains éléments du décor mis en évidence par un rond bleu clignotant. Le texte et les dialogues s’affichent en haut de l’écran au fur et à mesure. En mode lecture autonome, une icône et une couleur de police de caractères permettent de distinguer les différents personnages dans le texte. L’animation reste également totalement synchronisée avec l’avancée du lecteur dans ce mode grâce à une flèche qui apparait pour permettre de passer au paragraphe suivant au moment opportun. Lorsque l’histoire est racontée, l’enchainement des dialogues est bien entendu automatique. Seul le passage à la page suivante nécessite l’intervention du lecteur dont l’attention est alors attirée vers le bouton correspondant mis en surbrillance à la fin de la séquence. Il est possible à tout moment d’accéder à l’index des pages en touchant la flèche collée au côté gauche de l’écran pour faire apparaitre une liste de miniatures.

Quatre épreuves devront être relevées par la petite sorcière pour obtenir son diplôme. La première porte sur les nombres puisqu’il faudra reconstituer une œuvre en coloriant les cases numérotées avec les couleurs correspondantes. En mode facile, chaque case présente un chiffre qu’il faut alors retrouver sur la palette de couleurs. Les choses se compliquent en difficulté moyenne puisqu’il faudra tout d’abord résoudre une addition pour trouver la bonne couleur. Et c’est une multiplication qu’il faudra réaliser en mode difficile.

La seconde demande de reconstituer un mot en retrouvant chacune des lettres qui le composent une à une. Pour cela, il faudra retrouver celle identique au modèle proposé dans une liste de lettres disposées aléatoirement à l’écran. L’exercice pourrait s’avérer assez simple si le temps pour retrouver la bonne lettre n’était pas limité. C’est d’ailleurs sur ce critère et sur le nombre de lettres affichées à l’écran que le niveau de difficulté va influer. Autant dire qu’il faudra faire preuve de rapidité en mode difficile… La troisième épreuve fait appel à la logique du joueur qui devra tracer un chemin passant par une suite d’images bien précises. Celle-ci est composée de trois images successives en mode facile, quatre en mode moyen et cinq en mode difficile. Mais le nombre total d’images parmi lesquelles il faudra trouver son chemin augmente également en même temps pour passer respectivement de 32 à 50, puis à 66.

Enfin, la quatrième et dernière consiste à répondre correctement à trois questions en choisissant la bonne réponse parmi les trois proposées. Cette fois-ci, c’est la nature même de la question qui sera modifiée en fonction du niveau de difficulté choisi. Comme dans tous les autres jeux, une mauvaise réponse ne pénalise pas le joueur qui se verra proposer une nouvelle question jusqu’à ce qu’il arrive à donner les trois bonnes réponses attendues. En revanche, il faudra réussir les épreuves du premier coût sans erreur pour débloquer l’accès à une surprise…

Ce jeu-surprise requiert non seulement de réaliser certaines épreuves sans se tromper une seule fois, mais également de retrouver tous les criquets cachés dans différentes pages de l’histoire. Il est possible de savoir qu’un criquet se dissimule sur une séquence lorsque sa silhouette s’affiche en haut à gauche de l’écran. Attention : ne lisez plus la suite de ce paragraphe si vous voulez garder l’effet de surprise ! Une fois toutes ces conditions remplies, c’est à un jeu dans lequel il faudra reconstituer des mots à partir de lettres proposées dans le désordre auquel vous aurez accès. Là encore, le niveau de difficulté influe sur l’aide qui sera proposée au joueur. En mode facile, les lettres doivent être posées sur leurs silhouettes alors qu’en mode moyen seules quelques lettres du mot sont données pour faciliter son identification, celles-ci disparaissant en mode difficile.

Réalisation

Fidèles aux habitudes de Slim Cricket, les graphismes sont de toute beauté. Les dessins sont très travaillés et colorés, créant un univers agréable à visiter. L’ensemble est rendu vivant grâce à de nombreuses animations et une disposition sur plusieurs plans qui permet de déplacer son point de vue soit à l’aide du doigt, soit en inclinant la tablette, ainsi restituant un effet de profondeur très réussi. La qualité des sons, des bruitages et des musiques est également très bonne. Les parents qui préfèrent désactiver la musique pourraient être un peu frustrés de l’absence de bouton à cet effet, même si leur volume sonore est plutôt bien équilibré pour ne pas pénaliser la lecture. La prise en main est simple et les jeux faciles à comprendre avec les explications données par oral.

Intérêt et durée de vie

Vous aurez certainement compris à la lecture de cet article que les jeux revêtent un aspect pédagogique intéressant. Les trois niveaux de difficulté permettent à cette application de s’adresser avec pertinence à des enfants à partir de 4 ans et jusqu’à 10 ans. L’histoire, bien qu’elle ne compte que 19 pages en dehors des 4 jeux, est assez longue et occupera votre enfant pendant une bonne vingtaine de minutes. Le côté attachant de l’histoire et les jeux proposés inciteront sans aucun doute votre enfant à revenir s’amuser, d’autant plus s’il n’arrive pas à débloquer la surprise du premier coup. De plus, cette dernière allonge encore la durée de vie avec un nombre impressionnant de mots à trouver.

Conclusion

Les enfants qui ont déjà connu la sorcière sans nom dans une précédente application de Slim Cricket seront ravis de comprendre comment elle en est arrivée là. Pour les autres, il s’agit d’un excellent moyen de faire connaissance avec elle ! Tous apprécieront en tout cas la qualité de l’histoire, la richesse du scénario et les jeux interactifs, et ce quel que soit leur âge à partir de 4 ans puisque la difficulté peut être ajustée en conséquence. Nous voilà encore face à une excellente réalisation de Slim Cricket qui mérite bien un nouveau coup de cœur de PetitsGeeks.fr !

Version testée : 2.1.0 sur iPad avec écran Retina

Tags : Coup de coeur

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET