Lecture 3 > 6
Le Bonheur de Lire

Le Bonheur de Lire

Recommandé par PetitsGeeks.fr
Disponible sur iPad - iPhone

L’apprentissage de la lecture passe par plusieurs étapes qui vont permettre à un enfant de reconnaître d’abord les symboles que forment les lettres, avant de s’attaquer à la reconnaissance des sons composés d’une ou de plusieurs lettres pour arriver jusqu’à la composition des syllabes puis des mots eux-mêmes. Pour être sûres de ne rien omettre, les équipes de Seven Academy ont fait appel pour le développement de cette application à une experte dans l’apprentissage de la lecture et auteure de plusieurs livres sur le sujet : Françoise Boulanger. Regardons de plus près le fruit de cette collaboration.

Un apprentissage progressif

Pour accompagner l’enfant dans son initiation à la lecture, Le Bonheur de Lire se compose de 6 mini-jeux qui adressent chacun un volet de l’apprentissage. Un seul est cependant accessible la première fois dès la création d’un profil, les autres se débloquant progressivement au fur et à mesure de la progression pour respecter les différents degrés d’apprentissage. Les parents bénéficient par le biais d’un espace protégé par la résolution d’une multiplication d’un tableau de bord leur permettant de suivre les progrès réalisés par chacun de leurs enfants, chacun disposant alors de son propre profil. Ceux-ci étant rattachés au compte parent, il leur suffira de se reconnecter avec ce même compte dans n’importe quelle autre application de Seven Academy et sur n’importe quelle plateforme pour retrouver la configuration et l’historique des comptes enfants. Un système de notifications permet également aux parents d’être informés des progrès de leurs enfants par courriel.

La mascotte principale prend l’aspect d’un kangourou auquel le joueur pourra acheter de nouveaux mots à chaque épreuve remportée. La première méthode consiste à se rendre à la boutique pour faire l’acquisition d’un mot dont l’apprentissage passera par les mini-jeux cités précédemment, dont le nombre varie avec la progression de l’enfant. Avant de les détailler, je vous propose d’en découvrir un échantillon en situation avec Lucas, 4 ans :

Chaque jeu a un objectif particulier et se compose de trois étapes. Le premier consiste à apprendre à reconnaître visuellement un mot en le faisant glisser sur sa copie mélangée à d’autres mots, puis en le retrouvant à nouveau après avoir entendu sa prononciation et enfin avec un petit jeu de Memory. Le second porte sur la reconnaissance du son des consonnes avec dans un premier temps des ballons portant une lettre et devant être accrochés à des mots débutant par la même, puis en passant à la broyeuse les mots qui ne commencent pas par le son demandé, puis enfin en posant une loupe sur le mot commençant par ce même son.

C’est à apprendre à reconnaître le son des voyelles que le troisième jeu s’attèle avec tout d’abord des mots à trous dans lesquels la lettre du son étudié doit être placée, puis en passant les mots ne contenant pas la voyelle demandée à la broyeuse, et enfin en suspendant les images de mots contenant le son demandé à des fils. Le quatrième s’attaque aux sons composés de plusieurs lettres comme « ch » ou « an » en donnant à un écureuil la noisette portant le son demandé, puis en regroupant les mots qui le comportent sur un arbre, et enfin en utilisant la loupe pour pointer le mot constitué du même son.

Le castor manipule des mots écrits sur des bouts de bois pour les découper en deux syllabes qu’il faudra ensuite remettre dans le bon ordre avant de pouvoir à son tour les scier au bon endroit pour bien séparer les syllabes et enfin d’utiliser un magnétophone pour reconnaître un son et le sélectionner parmi la liste proposée. Pour terminer, il faudra nourrir des chenilles portant une consonne sur leur dos avec des feuilles décorées d’une voyelle pour reconstituer les sons demandés avec d’abord plusieurs chenilles pour une feuille, puis plusieurs feuilles pour une chenille et enfin plusieurs feuilles pour plusieurs chenilles.

Les parents peuvent à tout moment ajouter un mot personnel à la liste de ceux déjà présents dans l’application en le déposant dans une boîte aux lettres protégée comme l’espace parent par une multiplication. Une fois le mot dans la boîte, l’enfant découvre qu’un courrier l’attend et n’a qu’à toucher la boîte aux lettres pour choisir le mot que ses parents ont déposé à son attention. En plus de toutes ces activités, Seven Academy propose dans ses jeux d’entretenir un potager dans lequel l’enfant pourra cultiver sa production qui servira ensuite à nourrir des animaux. Graines, eau et soleil sont des récompenses qui s’ajoutent à chaque fois qu’une pièce est gagnée. Il faudra s’armer de patience et jouer souvent pour réussir à faire progresser sa petite ferme et débloquer les contenus de la petite encyclopédie qui l’accompagne.

Réalisation

Le style enfantin et coloré des graphismes correspond tout à fait aux âges visés et est très agréable à regarder. Quelques scènes sont légèrement dégradées par la résolution plus grossière de certaines images sans que cela vienne trop pénaliser l’ensemble. Les animations sont omniprésentes et contribuent à rendre l’expérience de jeu plus dynamique. La qualité sonore des voix est excellente. Les bruitages et musiques sont présents dans un dosage sans excès, l’absence de boutons permettant de les désactiver n’étant absolument pas gênante. Seul le jardin offre la possibilité de couper la musique de fond, et heureusement d’ailleurs, car on se lasse rapidement de son côté répétitif.

La prise en main est grandement facilitée par l’accompagnement permanent du joueur à chaque étape. Le seul jeu demandant un peu de dextérité est celui nécessitant la découpe d’un mot en deux syllabes, la position de la scie devant être précise pour réaliser l’opération.

Intérêt et durée de vie

Les mots et les sons sont prononcés à de nombreuses reprises pour en faciliter la mémorisation. Les lettres travaillées sont bien mises en évidence lorsque nécessaire afin là encore de mieux se familiariser avec la lecture. Il ne s’agit que d’exemples et on sent clairement la patte d’experts en pédagogie qui jouent adroitement sur la répétition tout en proposant des activités variées afin de limiter la lassitude. Cette méthode en fait un outil d’apprentissage particulièrement performant comme vous pourrez le constater dans la vidéo en début d’article. On y voit en effet Lucas apprendre rapidement de ses erreurs et donner ensuite les bonnes solutions du premier coup dans les étapes suivantes des jeux.

La durée de vie est quant à elle simplement impressionnante ! Après plusieurs heures de jeux, je continue d’avoir une boutique remplie de nouveaux mots à apprendre. À croire que la source ne se tarit jamais ! L’envie de gagner des pièces, de débloquer de nouveaux mots et de nouveaux jeux, mais aussi la perspective de récolter ses fruits et légumes dans son jardin sont autant de leviers de motivation qui pousseront votre enfant à revenir jouer de manière régulière.

Conclusion

Rendre aussi amusant et captivant l’apprentissage de la lecture avec une méthode portant très scolaire est un challenge que Seven Academy relève haut la main avec Le Bonheur de Lire. On peut d’ailleurs aisément imaginer son usage dans une salle de classe tout comme à la maison. Avec en plus une durée de vie qui semble sans limite, ce sont des heures d’apprentissage qui se trouvent déguisées sous une forme extrêmement ludique dans cette application qui reçoit notre coup de cœur de la semaine !

Version testée : 1.1.0 sur iPad avec écran Retina

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET