Mathématiques 3 > 6
Numberland Montessori

Numberland Montessori

Disponible sur iPad - iPhone

Savoir réciter une suite de nombres, c’est une chose. Quel parent n’a pas exprimé de la fierté en entendant son petit dernier compter sans faute jusqu’à 10 ? Pourtant, il ne s’agit que d’une petite étape avant de savoir dénombrer, ou encore reconnaitre puis écrire les chiffres. Le studio Les Trois Elles Interactive propose justement avec Numberland d’accompagner les plus jeunes dans cette phase d’initiation au monde des nombres.

La méthode

Numberland Montessori repose sur la méthode du même nom privilégiant l’apprentissage par l’expérience. Pour plus d’information à son sujet, je vous invite à consulter l’article très complet mis à disposition sur Wikipédia. Au lancement de l’application, trois modes de jeu sont proposés à l’enfant : jouer avec les personnages Tam et Tao dans différentes scènes ayant à chaque fois pour thème un chiffre, faire du dessin libre ou compter à l’aide de bâtonnets.

Le mode de dessin libre ne présente aucun intérêt dans le cadre de cette application. Il aurait pu en être autrement s’il avait par exemple été possible de positionner des modèles ou des calques en lien avec les nombres, mais il s’agit en fait simplement d’une page blanche sur laquelle l’enfant pourra dessiner du doigt avec un crayon de taille unique dont il pourra toutefois choisir la couleur parmi sept proposées. Rien de bien original.

Le mode « compte » nécessite de positionner la bonne quantité de bâtons dans des boîtes en fonction du nombre inscrit sur leur couvercle. Il est intéressant pour amener l’enfant à compter un à un les objets pour atteindre l’objectif désiré. Aucune erreur n’est possible, les bâtons surnuméraires étant automatiquement rejetés. Un enfant un peu malin qui aura compris le principe aura vite fait de glisser les bâtonnets jusqu’à ce qu’ils n’entrent plus, sans avoir à faire l’effort de les compter. De plus, il est souvent intéressant d’être confronté à ses erreurs pour apprendre comment les éviter, chose impossible ici.

Venons-en au jeu principal. Après avoir choisi par quel chiffre commencer, le joueur trouvera les deux personnages principaux, Tam et Tao, dans une scène comportant des objets avec lesquels il est possible d’interagir. Le chiffre étudié apparait progressivement sur l’écran en montrant le tracé à suivre pour l’écrire. On retrouve également son écriture en lettres scriptes et liées. Les objets présents sont en quantité équivalente à ce nombre. L’enfant est invité à les toucher pour déclencher une réaction qui peut aller du simple décompte à une animation.

Certaines pages proposent en complément des mini-jeux, à l’image du chiffre deux qui demandera à reconstituer des paires en ouvrant les rideaux des fenêtres d’un immeuble, ou encore du chiffre huit qui permettra de réaliser un puzzle dans lequel il faudra remettre huit objets à leur place dans le décor.

En touchant les enfants, on découvre deux autres manières d’apprendre le nombre concerné. D’une part à l’aide de blocs que l’on remplit progressivement à l’aide de son doigt. D’autre part dans un cahier d’écriture avec sur la page de gauche le modèle dans lequel il faudra tracer le chiffre en suivant les flèches, et à droite une page blanche pour s’entrainer sans modèle. Dommage que l’enfant ne bénéficie dans ce mode d’aucun moyen pour s’autoévaluer. Le fait de dépasser du modèle ou de ne pas respecter le sens d’écriture n’a aucune conséquence, pas plus d’ailleurs que le fait d’écrire parfaitement le nombre en respectant les consignes.

Réalisation

Les graphismes n’ont rien d’exceptionnel. Le style enfantin correspond bien à l’âge des utilisateurs ciblés, mais cela n’aurait en rien empêché de les travailler pour les rendre un peu plus agréables à l’œil et faire disparaitre les multiples petits défauts d’assemblage qui les habitent. Les animations sont tout aussi limitées et se contentent la plupart du temps d’un simple mouvement de translation d’objets du décor. Quant aux voix, elles sont étrangement de qualité très variable. Médiocre la plupart du temps, donnant l’impression de les entendre à travers un téléphone, on a parfois la bonne surprise de tomber sur quelques bons échantillons.

Du point de vue de la jouabilité, on ne peut pas dire que cette application soit particulièrement intuitive. Ce n’est que le fruit du hasard si l’on découvre les possibilités offertes par l’application. Si une voix tente de guider l’enfant dans la découverte, elle s’avère largement insuffisante. Si l’on ne commence pas par le chiffre un, il faut par exemple deviner qu’il faut toucher les enfants pour démarrer des activités. Dans son ensemble, la réalisation est donc plutôt décevante.

Durée de vie

Difficile de trouver un intérêt dans la durée à cette application. Les mini-jeux, que les enfants affectionnent particulièrement, sont très peu nombreux. De plus, aucun système de récompense n’incite l’enfant à mieux faire. D’autant plus qu’il a peu de mérite à réussir un exercice dans lequel il ne peut faire d’erreur. On ne trouve que très peu de touches d’humour auxquelles ils sont si sensibles et qui pourraient leur donner envie de relancer l’application pour s’amuser et rigoler. Résultat : notre PetitGeek a rapidement détourné son attention vers d’autres applications et n’a jamais relancé Numberland de lui-même, sans incitation de la part de ses parents.

Conclusion

D’un point de vue pédagogique, Numberland est plein de bonnes intentions. Mais nous avons un sentiment d’inachevé à l’issue de ce test : aucune méthode de critique du travail réalisé par l’enfant, absence complète de leviers de motivation et réalisation qui laisse à désirer. Nous avons connu mieux avec d’autres applications en provenance de Les Trois Elles telles que 1ères Opérations Montessori. Une application très moyenne donc, mais qui propose tout de même un moyen pas complètement inintéressant de faire découvrir les nombres à son enfant.

Version iPhone Version iPad

Version testée : 3.1 sur iPad 3e génération

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET