Français 9 > 12
iTooch – Les Bases du Français

iTooch – Les Bases du Français

Disponible sur PC - iPad

Voici le premier test d’une série baptisée « iTooch » qui a pour but d’aider l’enfant dans son apprentissage scolaire. Les bases du français s’adressant tout particulièrement aux enfants en transition vers le collège.

Avant de commencer ce test, je vous propose de vous expliquer en quelques mots en quoi consiste la série iTooch. Il s’agit en réalité d’une plateforme, mise à disposition par eduPad (http://www.edupad.com/fr/), qui permet à toute personne autorisée de créer son propre contenu éducatif. A ce jour, eduPad propose pas moins de 25 applications qui utilisent cette plateforme sur l’AppStore d’Apple, et déjà 11 sur Windows 8. On peut s’attendre à en voir apparaitre bon nombre d’autres dans les mois à venir. Ce qu’il faut retenir, c’est que les principes d’interface qui vont être détaillés dans ce test se retrouveront dans toutes les applications de la série iTooch, seul le contenu changeant. Contenu qui, par ailleurs, est mis à jour automatiquement et de manière silencieuse lorsque l’appareil se trouve connecté à Internet.

Cette information étant donnée, lançons l’application. L’écran de démarrage présente d’une part les différents thèmes proposés (grammaire, orthographe, conjugaison et vocabulaire) et d’autre part une vue synthétique sur l’avancement et les récompenses obtenues par thème. Il est à noter que l’interface à cette étape varie légèrement entre la version Windows 8 et la version iPad. La version testée ici est celle s’exécutant sous Windows 8, nous aurons l’occasion très prochainement de tester une autre application iTooch sur iPad.

Une fois le thème sélectionnée, la liste des chapitres apparait alors à l’écran. On trouve alors sur chacun d’entre eux la note obtenue lorsqu’il a été évalué, accompagné d’un code couleur indiquant le niveau de réussite : jaune avec une étoile indique un sans-faute, vert une note supérieure à la moyenne, orange tout juste à la moyenne et rouge une note inférieure à la moyenne. On peut alors très rapidement déterminé quelle est la leçon qui mérite d’être révisée. Il devrait être expliqué dans cette version Windows qu’en effectuant un zoom sortant, il est possible de revenir à la vue synthétique. Je l’ai en effet découvert par pur hasard en lisant la description sous une copie d’écran du Windows Store…

Le chapitre est disponible en deux modes : exercice et test. En mode exercice, l’enfant peut travailler tranquillement sur des questions sans que celles-ci ne soient sujettes ni à une contrainte de temps, ni à notation. Une fois la réponse donnée, un système d’autocorrection lui indique s’il a donné la bonne réponse, ou dans le cas contraire lui montre celle attendue. Une échelle située à droite de l’écran lui permet de connaitre son niveau dans le chapitre en montant d’une case sur une bonne réponse, et en descendant dans le cas contraire. Pour les questions qui le permettent, une icône en bas de l’écran apparait pour procurer un indice sous forme de leçon. Au bout d’un certain nombre de questions, le personnage iTooch présent en bas de l’écran lui suggérera de passer en mode test.

Une fois le mode test activé, le temps pour répondre à chaque question devient compté. Le chronomètre est spécifique à une question, et non au test dans sa globalité. Le temps alloué à une question varie en fonction de la nature de cette dernière. Le nombre de questions par chapitre est de six, l’avancement dans le test étant symbolisé sous la forme de rectangles qui se remplissent au fur et à mesure. L’accès aux indices évoqué dans le mode exercice est également possible durant les tests, mais attention car le chronomètre continue de décompter le temps même pendant la consultation de ces derniers. De même, le temps continue à être décompté lorsqu’on sort de l’application. Ceci permet d’éviter toute tricherie.

Il est en revanche impossible de revenir en arrière dans le test, la bonne réponse étant communiquée instantanément à chaque question. L’inconvénient de cette méthode est que sur les questionnaires à choix multiples, une pression du doigt trop approximative peut donner lieu à une réponse fausse, ne permettant pas à l’étudiant de se corriger. De manière générale, cette méthode ne lui permet pas de « relire ses réponses avant de rendre sa copie », ce que je trouve dommage. D’autre part, lorsqu’il est demandé la sélection d’une phrase, chaque mot doit être sélectionné individuellement. Si un seul mot est manquant, la réponse est considérée comme fausse, même si la bonne phrase a été identifiée. Il aurait été plus pratique d’avoir par exemple une sélection complète de la phrase lorsqu’un mot de cette dernière est touché.

Autre limitation de taille : la variété dans les types de question. Il n’en existe en effet que trois : sélection de texte, champ texte libre et questionnaire à choix multiple. Du coup, on a le sentiment de manquer de diversité dans les questions et de retrouver souvent les mêmes avec un mot qui change. De plus, les auteurs doivent redoubler d’imagination pour permettre de proposer d’autres types d’exercices. Un exemple concerne le classement des mots par ordre alphabétique, qui devra se faire en tapant le nombre résultant de l’ajout bout à bout des numéros précédant chaque mot proposé… Il aurait été tellement plus convivial de faire glisser les mots pour les repositionner dans le bon ordre ! On pourrait également imaginer des questions dans lesquelles des mots doivent être reliés entre eux (par exemple chaque verbe à son participe), ce qui semble cette fois-ci impossible à contourner.

Pour stimuler l’intérêt de l’enfant, un système de récompense a été mis en œuvre. Ce dernier remportera en effet des badges à chaque fois qu’il obtient 20/20, et débloquera des ceintures de différentes couleurs au fur et à mesure que son niveau augmentera. Il ne sera en revanche pas félicité d’avoir accompli un thème avec tous les badges, ce qui aurait été un plus. Si rien ne se passe pendant un moment, le personnage iTooch prendra des postures amusantes pour rappeler à l’enfant qu’il est attendu.

Même si nous sommes fans du concept de plateforme et si cette application est d’excellente facture, il lui manque quelques améliorations pour la rendre réellement plus complète. Un effort particulier serait à donner sur les types de questions afin de tirer meilleur parti de l’interface tactile. Nous sommes impatient de voir ce que les futures versions apporteront de nouveau sur ce sujet.

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET