Mathématiques 6 > 9
Le petit marché

Le petit marché

Disponible sur iPad - iPhone

Quel parent ne s’est jamais demandé comment faire prendre conscience de la valeur des choses à son enfant ? C’est ce à quoi Chocolapps aspire en nous proposant son application à la fois ludique et éducative « Le petit marché ».

Les enfants adorent dès leur plus jeune âge jouer au marchand ou à la marchande en imitant les situations qu’ils ont déjà observées en faisant les courses avec leurs parents :
- « Mettez-moi un kilo de carottes et deux melons s’il vous plait »
- « Et voilà ! Ca vous fera 3,40 € »

Voilà malgré les apparences un exercice très complet car il s’agit non seulement de bien connaître et reconnaitre les aliments, mais également de bien savoir manipuler les nombres : combien coûtent deux melons sachant que la pièce vaut 1 € ? Combien de pièces de dix cents dois-je donner pour faire quarante cents ? Dois-je ajouter ou retirer une carotte lorsque la balance affiche 1,125 kg ? Si la simulation est facile lorsque les légumes et la balance sont en plastique, il en est tout autre chose avec un jeu qui veille à ce que vous ne fassiez pas d’erreur !

Lors du premier lancement de l’application, un mode d’emploi du jeu s’affiche pour expliquer la prise en main et les différents modes disponibles. Comme l’éditeur le précise dans la description du jeu, il est nécessaire au moins pour la première utilisation que l’enfant soit accompagné d’un adulte pour bien comprendre ce qui est attendu du lui. Un petit didacticiel avec une description orale accompagnant la première partie aurait probablement permis à l’enfant de s’y retrouver plus facilement de manière autonome. Une fois cette découverte passée, l’enfant a le choix entre deux modes de jeu : la liste de course ou le jeu libre.

Dans le premier cas, une liste d’emplettes est donnée au joueur qui devra alors placer la bonne quantité du produit attendu sur la balance afin de constituer son panier qu’il lui faudra alors payer. La liste peut être présentée soit avec le dessin du produit à acheter, soit avec son nom, permettant ainsi de travailler la lecture. A chaque fois que le joueur met le doigt sur l’étalage, le nom de ce qu’il vient de toucher lui est donné par oral. Très rapidement, l’enfant apprend à reconnaitre la nourriture présente à l’écran, même lorsqu’il n’est au départ pas très à l’aise pour distinguer un rôti de bœuf d’un bifteck. En revanche, il comprend également très vite qu’il n’a pas besoin de compter ou de regarder le poids sur la balance pour trouver la bonne quantité de produit : dès celle-ci atteinte, les aliments partent automatiquement dans le panier. Dommage, car l’enfant ne travaille du coup pas du tout sur le poids et les quantités. Il aurait été intéressant de pouvoir modifier ce comportement dans les options du jeu afin de permettre aux parents de choisir s’ils souhaitaient faire travailler leur enfant sur cet aspect.

Une fois la liste de course complètement réalisée arrive le moment de payer. Des pièces et billets sont proposés à l’enfant qui doit alors faire l’appoint en faisant glisser la monnaie dans la main du caissier. Là encore, une solution de facilité est proposée à l’enfant puisqu’il lui suffit de faire glisser la carte bleue en dessous du porte monnaie pour payer automatiquement la bonne somme ! Pourquoi pas laisser cette faciliter pour les enfants plus petits, mais il est dommage pour les plus grands de leur laisser l’accès à ce moyen de paiement qui, une fois encore, est très rapidement adopté par les bambins qui en ont compris le fonctionnement.

Lorsque la liste de course est terminée, l’enfant est récompensé avec l’arrivée de nouvelles denrées, mais aussi parfois d’un nouveau marchand. Au départ, seul le maraîcher est présent, puis viennent progressivement d’ajouter le boucher, le poissonnier et enfin le fromager. Cette découverte motive l’enfant à aller plus loin et renforce l’intérêt du jeu avec brio.

Le mode jeu libre donne simplement la possibilité à l’enfant de s’adonner au jeu du marchand sans encombrer l’appartement avec un jouet souvent assez peu discret… Chose étonnante, la carte bleue a disparu dans le jeu libre, forçant cette fois-ci le joueur à faire l’appoint pour faire un nouveau panier. Puisque ce mode se veut plus ludique qu’éducatif, il aurait semblé plus logique que la carte se retrouve ici plutôt que dans le mode liste de course. D’autant plus que l’enfant a souvent du mal s’il est plus proche de 6 ans à s’y retrouver dans les euros et les centimes, l’obligeant à avoir recours à ses parents pour l’aider.

L’univers graphique est très plaisant et il n’y a pas de confusion possible entre deux aliments, ce qui est fortement appréciable. L’ambiance sonore est agréable avec une petite musique qui peut toutefois agacer au bout d’un certain temps, il est heureusement possible de la désactiver dans les options. Il n’y a donc rien à redire sur ces deux aspects.

Pour conclure, « Le petit marché » est un jeu agréable à utiliser, avec un intérêt et une durée de vie très bonne. La mise en œuvre de l’aspect pédagogique reste toutefois perfectible en raison des raccourcis qui permettent aux enfants de finalement remplir les objectifs sans avoir à réfléchir.

Version testée : 1.2.1 sur iPad

NOTRE VERDICT

AUTRES TESTS

Orthographe avec digiSchool

Orthographe avec digiSchool

VOIR LE TEST COMPLET